Fabriquer en France, impossible ? : Les enjeux pour les entrepreneurs



Dans ce contexte complexe, nous sommes nombreux à espérer que notre société évolue en profondeur vers plus d’entraide, plus de local, plus de « bon sens ». La question d’une fabrication plus écologique, occasionnant moins de transports revient régulièrement et nombreux sont les entrepreneurs à se poser la question du made in France et de sa viabilité économique.


Bien sûr, travaillant dans ce domaine depuis plus de 10 ans, je ne dirais pas le contraire, mais le chemin n’est pas simple. Car oui, les coûts de main d’œuvre sont plus élevés qu’en Espagne ou au Portugal, oui l’automatisation de la production est moins développée qu’en Allemagne et non, malheureusement, la France n’est plus cette puissance industrielle qu’elle a été.


Mais voilà, nous sommes à l’aube d’un nouveau monde qui tisse ses racines depuis quelques années et qui prépare actuellement ses nouvelles branches. L’entrepreneur d’aujourd’hui est celui qui peut se donner, en plus d’un défi économique, un défi sociétal. Et pour réussir, l’enjeu majeur sera celui de la création de valeur associée à une démarche engagée, à tous les niveaux, du produit à la communication.


Sans racines solides, pas de fleurs.



C’est donc un fait, pour fabriquer en France avec des coûts souvent plus élevés, rien ne doit être laissé au hasard et la création de valeur est indispensable. Créer de la valeur ne veut pas dire « raconter des histoires » pour vendre le produit. Pas du tout. Cela veut dire, développer une marque qui dépasse le seul objectif de la vente des produits. Cette marque offre une vision plus large, engagée pour la société et très inspirante pour ses clients. Elle est fondée sur des racines solides : ses valeurs, sa vision, sa mission, et conserve cette ligne de conduite de A à Z. La cohérence et la régularité permettant un impact de la marque dans la durée.


Ainsi nait la stratégie de la marque qui repose sur un ancrage réel et engagé de son porteur. Cette stratégie doit être pensée, créée et fixée avant toute communication. Elle prend forme dans ce document nommé « plateforme de marque » et doit être le document de référence qui inspire chacune de actions de la marque. Et pour aller plus loin, elle doit également rayonner sur le design des produits et être communiquée de manière singulière.


Les marques Made in France disposent de beaucoup « d’arguments » pour favoriser la vente de leurs produits : fabriqué local, dans des matériaux nobles, avec un savoir-faire français, sans oublier tous les arguments du ou des produits. Mais tous ces arguments ne sont pas toujours faciles à organiser, se chevauchent souvent et finissent pas créer un discours de marque aux contours flous et peu percutant. Même dans le cas d’une marque made in France, une réflexion stratégique ancrée est indispensable.




Un design en parfait adéquation avec l’engagement de la marque.

Face à des produits concurrents fabriqués à l’autre bout de la planète à des coûts bien moindres, il faut là aussi trouver des solutions pour valoriser au mieux son produit et le rendre plus désirable..


La question de la valeur perçue est centrale.


Laissons de côté le critère d’achat du made in France. Dans la plupart des cas, le client va d’abord chercher un produit qui lui convient, qui lui plait esthétiquement et le critère du made in France interviendra pour certains à ce moment, quand il ne reste que 2 produits en compétition et qu’il faut établir le choix final.


La valeur perçue du produit est donc cruciale au-delà de tout « discours » de la marque. Et le design d’objet nous donne ici des outils précieux. Encore ici, la clé est un design inspiré des racines de la marque et des éléments fondateurs fixés par la plateforme de marque.


Dans l’exemple ci-dessus, ces tasses à café dessinées pour la marque Alessi montrent bien la valeur que le design peut créer, même dans une catégorie produit tirée vers le bas par des prix ultra concurrentiels.


Le design est créateur de valeur dans le produit et doit aussi exprimer les valeurs et l’engagement de votre projet. Porte t’il l’engagement pour l’artisanat ? Pour le slow life ? Pour une consommation différente ? Pour l’écologie ? Ces éléments inspirants doivent être à la base de la démarche de design.


Il en est de même pour la palette couleur à choisir, les matériaux, les lignes, tout est l’expression visuel de votre engagement de marque.


Dans ce cheminement stratégique, la question du design ne doit pas être limitée à l’esthétique. Le design va nous permettre de travailler le process de fabrication, l’organisation, les matériaux et peut être donner la clé pour fabriquer français à des coûts acceptables.